Services

Conseils en REER, CELI et FERR

À l’abri de l’impôt

Votre REER (régime enregistré d’épargne-retraite) vous permet d’accumuler et de faire fructifier votre épargne bien à l’abri de l’impôt.

Savez-vous que lorsque vous contribuez dans votre REER, vous pouvez déduire le montant de votre revenu imposable de l’année courante.

Les sommes accumulées de votre REER ne cesseront de croitre exempté d’impôt une fois retirée au moment de votre retraite. Idéalement l’intérêt réalisé via vos placements dans un REER seront à l’abri de l’impôt.

C’est seulement au moment du retrait de votre argent que l’épargne et l’intérêt accumulé ne seront qu’imposés.

Grace au REER, vous bénéficiez d’un report du paiement des impôts.

Qui peut contribuer au REER ?

Vous êtes résident canadien, avez un revenu et âgé de 71 ans ou moins.

Vos revenus proviennent d’un emploi, de la location de bien ou d’immeubles, d’une entreprise, pension alimentaire imposable etc.

A votre 71ème anniversaire, vous devez fermer votre REER et l’épargne accumulée peut être transférée dans un FERR (fonds enregistré de revenu de retraite) afin de percevoir une rente annuelle.

Notez que vous pouvez contribuer à un REER tout au long de l’année et même pendant les 60 jours suivant sa fin.

Un compte REER peut accumuler jusqu’à 18% de votre revenu. Les droits de cotisations inutilisés vont s’accumuler au fil des années. Si au cours d’une année vous avez cotisé r bien plus que ce que la loi exige, vous pourriez donc utiliser ces droits inutilisés.

Notez que, si vous venez de faire l’acquisition de votre première maison, vous pouvez prendre une partie de de votre REER pour effectuer la mise de fond initiale

Pour en savoir davantage sur le REER, contacter immédiatement votre conseiller.

On entend par CELI (compte d’épargne libre d’impôt) t un programme d’épargne enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC) qui permet d’épargner ou d’investir jusqu’à 6 000 $ par année.

Le CELI offre une excellente option d’investir vos économies dans des placements admissibles, comme des fonds communs de placement, des CPG, des actions et des obligations.

Vos objectifs à court et moyen terme vont être atteints grâce cette bonne façon d’économiser. Surtout que les gains réalisés sont exempts d’impôt et que vos fonds fructifient à l’abri de l’impôt.

Le plafond annuel de cotisation à un CELI en 2019 est établi à 6000 $. Ce plafond connait depuis quelques années à des variations de cotisation et peut être modifié à tout moment par le gouvernement.

Pour résumer, Votre CELI vous offre :

  • Cotisation maximale de 6000
  • Croissance exempte d’impôt
  • Retraits exempts d’impôt
  • Possibilité de réinvestir l’argent retiré

Maximiser votre épargne grâce à un CELI. Votre conseiller à votre service.

Tout comme le REER, le CELI, le FERR est perçu comme un prolongement du REER mais à la différence qu’il ne permet pas d’effectuer des cotisations de manière réguières, seulement des retraits.

Fonctionnement

Ce régime ne consiste qu’à fournir à ses contribuables un revenu de retraite continu.

Avantages :

  • Transfert d’actifs en provenance uniquement d’un REER
  • Epargne exempte d’impôt
  • Retraits réguliers

Pourquoi donc opter pour un FERR une fois retraité ?

*Retraits flexibles

  • Option souple permettant de mieux structurer le régime de retraite selon nos besoins

*Épargne demeurant à l’abri de l’impôt.

  • Bien que nous sommes dans l’urgence de retirer un montant minimal de notre FERR chaque année, le solde de l’épargne demeure exempt d’impôts

*Placements maitrisés

  • Comme pour le REER le FERR offre des choix de placement. La stratégie adoptée pour épargner en vue de la retraite peut être utilisée pour faire face au besoin de revenu à la retraite.

*Option de conversion à une rente à une date ultérieure

  • Vous prenez la décision de ne plus toucher un revenu régulier, vous êtes en mesure de transférer une partie ou la totalité de votre FERR à une compagnie d’assurance dans le but d’acquérir une rente.

Etes-vous capable de déterminer une stratégie de revenu de retraite? Demandez l'avis de votre conseiller